Wikia La Passe-Miroir
Advertisement

Meredith Hildegarde ou la Mère Hildegarde est l'une des identité de Dona Mercedes Imelda, une arcadienne connue à travers le monde sous diverses noms. Originaire d'Arc-en-Terre elle a passé une grande partie de sa vie sur l'arche du Pôle, où elle s'est très vite rendue indispensable à la vie de la Cour de la Citacielle grâce à son pouvoir familiale. Devenue architecte de la Citacielle, avec plus de 150 ans de service, elle y est une personne respectée, du moins en façade.

Apparence physique[]

Hildegarde est décrite par Ophélie comme une femme peu attractive : épais cheveux poivres, peau bistre, affublée de robes d'affreux mauvais goût et expression goguenarde, elle est même qualifiée par cette dernière "d'antiquité parfaitement hideuse".

Caractère[]

La vieille femme est dotée d'un caractère fier et impertinent. Au Pôle, si elle est considérée comme indispensable par les nobles, ses manières peu délicates la font cependant passer pour une indésirable. La plupart des membres de la Cour font tout pour l'éviter en public, ce qui ne fait qu'encourager cette dernière à être la plus collante possible. Elle prend un malin plaisir à apostropher les nobles qui tentent de l'éviter en public.

N'oubliant pas le statut d'étrangère qu'elle a autrefois occupé au Pôle elle s'emploie à prendre sous son aile les laissés pour compte du Pôle, particulièrement les sans-pouvoirs à qui elle fournit des emplois dans sa fabrique de sabliers Hildegarde & Cie.

Biographie[]

Avant Les Fiancés de l'Hiver[]

Hildegarde émigre dans sa jeunesse d'Arc-en-Terre vers le Pôle, où elle finira par tomber amoureuse d'un noble, Augustin membre du clan de la Toile avec qui elle finira par avoir au moins un enfant. Petit à petit elle parvient à se faire une place au Pôle grâce à son pouvoir familial qui lui permet de manipuler l'espace à sa guise. Créer des raccourcis d'un endroit à un autre peut importe la distance qui les séparent, créer des pièces plus grandes à l'intérieur qu'à l'extérieur, des doublons de pièces qui permettent de s'isoler de l'extérieur, déplacer des chambres entières vers des espaces privés inaccessibles aux intrus... ses capacités exceptionnelles lui ont très vite permises d'accéder à la charge d'Architecte du Pôle. Elle est chargée de tout les aménagements spatiaux de l'Ambassade du Clairdelune et est souvent commandité pour réaliser des aménagements chez les nobles du Pôle.

C'est elle qui inventera les sabliers du Pôle, qui permettent à leurs utilisateurs de se téléporter pour un temps limité à n'importe quel endroit prédéfini, en réponse au vent de mécontentement qui agitait la domesticité du Pôle en réaction à l'intensification du rythme de la vie au Clairdelune.

Elle offrira sa protection à de nombreux Sans-Pouvoirs mais aussi à certains déchus, comme Gaëlle, une jeune nihiliste qu'elle recueillera après l'extermination de son clan par celui des Mirages et qu'elle finira par considérer comme sa petite-fille.

Elle fera de l'Orange son symbole, fruit emblématique d'Arc-en-Terre.

Les Fiancés de l'Hiver[]

Hildegarde et Ophélie se rencontrent pour la première fois lors de l’enterrement d'une vielle membre de la Toile à la Citacielle. Ophélie, à ce moment déguisée sous les traits de Mime (un domestique muet), est chargée par Gaëlle de remettre à Hildegarde un panier d'oranges en guise de message pour lui réclamer sa protection. S'exécutant, Ophélie lui remet le panier et Hildegarde accepte de lui accorder sa protection, lui remettant même trois sabliers bleus, l'une des sortes de sabliers les plus rares et les plus précieux chez les domestiques.

Les disparus du Clairdelune[]

Après avoir été nommée Grande Liseuse Familiale, Ophélie a vingt-quatre heures pour retrouvés les disparus qui ne sont toujours pas retrouvés. Parmi eux se trouvent le Comte Harold, le Prévôt des Maréchaux, le directeur du Nibelungen et Archibald. Après avoir reçu l'autorisation de fouiller la chambre d'Archibald, elle y trouve une goupille de sablier trafiqué de la fabrique Hildegarde et Compagnie. Thorn, le Baron Melchior et elle accompagnés de quelques gendarmes se rendent là-bas. On y découvre qu'il manque quatre sabliers et quatre lits suite au registre. L'enquête est interrompue à l'arrivée de la fille de Berenilde. Quand celle-ci à accouché Ophélie est contactée par Cunégonde qui a des informations sur la Mère Hildegarde. Quand le trio conduit par Gaëlle la rejoint, elle leur donne chacun un mystérieux sablier noir qui les mène à la Mère Hildegarde. Cette dernière leur révèle qu'elle est victime d'une machination, avant de se suicider.

Anecdotes[]

  • Le "Mère" vient du fait qu'elle recueille les sans-pouvoir du Pôle, comme une mère.
  • À Babel, on la nomme "doña Mercedes Imelda".
Advertisement